Retour à la page d'accueil

Annuaire

 

Recherche par mots-clés

Loading

 

 

Gynécologie
En bref
Contacts
Consultations
Activités
Clinique de gynécologie
Médecine de la Femme
Oncologie gynécologique
Clinique du sein
Chirurgie gynécologique
Clinique d'obstétrique
Clinique de Médecine foetale
Clinique de la fertilité
L'équipe
Dépliants et brochures

 

Patients & Visiteurs > Services de soins > Gynécologie > Activités > Clinique de gynécologie > Médecine de la Femme

Clinique de gynécologie

Services médicaux 
Dernière mise à jour : 13/01/2015

La Médecine de la Femme

 

 

 

 

Notre Clinique de gynécologie vous offre un service complet, chaque spécialité est présente pour répondre à vos besoins suivant votre âge et questionnement. Lors du suivi annuel, nous effectuons les dépistages recommandés et répondons à vos questions liées à la santé et l'intimité féminine, la contraception, les désagréments et vous guidons dans les recommandations pré-conceptionnelles.

 

 

 

Nous organisons des consultations plus spécialisées pour des troubles plus spécifiques tels que :


Douleurs gynécologiques

 

Elles sont habituellement d'origine majoritairement bénigne (douleurs durant les règles) mais elle peuvent être la conséquence d'infections pelviennes, de tumeurs ou d'endométriose. Le traitement de l'endométriose est un des Centres d'Excellence de notre Clinique, sous la responsabilité des Docteurs Philippe Simon et  Bruno DEDET.

 

 

Saignements anormaux

 

Normalement, vous ne devez pas avoir de saignements vaginaux en dehors de la période des règles.

 

En cas de saignements, il peut résulter de troubles hormonaux, de problèmes associés à une grossesse débutante ou de lésions organiques. Il peut néanmoins révéler toute une variété de problèmes sous-jacents et justifier une investigation approfondie. 

 

S'ils persistent ou s'ils surviennent de façon inopinée, nous excluons d'abord une grossesse, une lésion du col utérin, un fibrome, un polype utérin ou encore l'endométriose. En cas de saignements anormaux,  il est important que vous exprimiez cette plainte au moment de la prise de rendez vous.

 

 

Ménopause  

 

Il s'agit d'une étape naturelle dans la vie d'une femme, associée à quelques désagréments. Elle se déclare généralement vers 50 ans.

 

De quoi s'agit-il ?

 

La ménopause peut être définie comme l'arrêt des fonctions ovariennes et des règles. Elle est précédée d'une irrégularité des cycles avec modification des règles (préménopause).

 

Elle s'accompagne de quelques désagréments telles que bouffées de chaleur, sécheresse vaginale, ...

 

La prise en charge

 

Une prise en charge de ces troubles est réalisée à la consultation de gynécologie de l'hôpital Erasme mais aussi dans nos différentes polycliniques.

Nous avons mis en place une plateforme à la Polyclinique du Lothier... (en savoir plus) afin de vous permettre de consulter des spécialistes et d'effectuer l'ensemble des examens de santé sur une même matinée.

 

  

Infections gynécologiques

 

Toute la sphère gynécologique peut être victime d'infection.

Différents types d'infections

  • Les infections vaginales (vaginites) : les symptômes sont des écoulements, des sensations d'irritation ou de chatouillement.
  • Les infections « hautes » de l'utérus ou les trompes : les symptômes sont des douleurs au niveau du petit bassin.  En cas de forme grave, une hospitalisation peut être utile. 
  • L'infection des trompes (salpingites) : peut être responsable de la stérilité du couple si elle n'est pas traitée à temps.

 

 

Incontinence urinaire

 

L'incontinence urinaire est une perte involontaire d'urine, quelle que soit la quantité perdue. Elle peut être provoquée par différentes causes selon que l'on soit un homme ou une femme (faiblesse musculaire, médicaments, intervention chirurgicale...).

 

De quoi s'agit-il ?

 

Il s'agit d'un relâchement du périnée et perte d'urines et parfois des selles.  Ce phénomène apparaît suite aux accouchements et aux processus de vieillissement.  Il s'agit d'une situation très fréquente et souvent soulagée par des exercices de kinésithérapie ou des interventions chirurgicales simples.

 

Traitement

 

Les principales options thérapeutiques sont la rééducation et la chirurgie.

 

En général, une rééducation périnéale vous est proposée avec électrostimulation périnéale si nécessaire.

 

La chirurgie est proposée après échec de la rééducation ou bien d'emblée lorsque l'incontinence urinaire est majeure.

 

L'intervention qui vous est proposée est destinée à traiter votre incontinence urinaire à l'effort. Les fuites urinaires à l'effort sont la conséquence de l'altération des structures de soutien de la vessie et de l'urètre. L'intervention consiste à positionner, sous l'urètre, une petite bandelette synthétique qui permet de remplacer les structures de soutien défaillantes. L'intervention se fait sous anesthésie générale ou loco-régionale. Dans certains cas, une sonde urinaire est laissée en place en fin d'intervention.

 

Les résultats de la bandelette sous urétrale dans cette indication sont très satisfaisants (>80% de guérison) avec un recul de près de 10 ans maintenant.

 

Les complications sont rares mais nécessitent une surveillance attentive et prolongée. 

Clinique Multidisciplinaire du Plancher Pelvien

Les pertes incontrôlées des urines représentent la face la plus connue des « troubles de la statique pelvienne ». Ces troubles sont discutés au sein de la Clinique Multidisciplinaire du Plancher Pelvien qui réunit les acteurs médicaux et paramédicaux des différentes spécialités concernées (gynécologie, urologie, gastro-entérologie, neurologiekinésithérapie,... ).

 

Des réunions sont organisées afin de proposer une prise en charge globale pour des situations plus complexes (plaintes urinaires, gynécologiques et digestives).

 

 

Interruption médicale de grossesse (IMG)

 
Les résultats des différents examens peuvent révéler que l'enfant que vous portez est atteint d'une malformation incompatible avec la vie ou entraînant un handicap grave. Votre grossesse est alors complètement remise en cause et vous êtes bouleversée devant les décisions graves et difficiles à prendre. Beaucoup n'ont plus qu'une envie, en finir au plus vite avec cette expérience mais il faut prendre son temps pour poser toutes les questions auxquelles vous pensez afin de limiter le sentiment de culpabilité que vous ressentez.

 

En accord avec la législation, l'IMG doit se dérouler dans un centre de soins comme le nôtre et après une première consultation avec votre médecin obstétricien et/ou votre sage-femme spécialisés en médecine foetale. Ensemble, vous abordez les différentes étapes de ce parcours difficile et vous êtes informés et guidés dans les étapes à suivre pour l'hospitalisation et l'accouchement lors d'une IMG après 14 semaines d'aménorrhée (absence de règles). 

 

Des rencontres seront prévues avec d'autres intervenants comme nos psychologues, notre service social et nos généticiens.

 

La  perte et le deuil sont des processus longs et difficiles. Nous vous encourageons à ne pas rester seuls, à parler à votre entourage, à vous faire aider dans le respect de votre rythme et de votre personne.

 

De quoi s'agit-il ?

 

L'interruption médicale de grossesse est un accouchement provoqué et prématuré. Cet événement intervient lorsque votre fœtus est atteint d'une maladie incurable ou que la grossesse met en jeu la vie de la mère.

 

Elle peut se pratiquer jusqu'à la fin de votre grossesse, il n'y a pas de date limite, à moins que votre vie ne soit mise en danger. Vous avez donc du temps pour vous préparer, profitez-en pour dire au revoir à votre enfant, le plus sereinement possible.

 

Les étapes de l'intervention

 

  • Prise d'un médicament accélérant la maturation du col et provoquant des contractions.
  • Après 36 heures en moyenne, vous entrez en salle de travail pour le déclenchement de votre accouchement et l'expulsion de votre bébé.

 

 

Interruption volontaire de grossesse (IVG)

 

L'interruption volontaire de grossesse (IVG) se fait à la demande de la femme et elle est encadrée par une législation stricte.

 

Que dit la législation ? L'interruption doit se dérouler dans un centre de soins comme le nôtre et sous 2 étapes :

 

  • une première consultation comprenant un examen médical et une échographie,
  • après minimum 6 jours de réflexion, un second rendez-vous durant lequel nous pratiquons l'interruption de grossesse.
 
En pratique

 

Elle peut être pratiquée jusqu'à la fin de la 12ème semaine de grossesse soit 14 semaines après le début des dernières règles.

 

Elle peut se pratiquer de deux façons :

 

  • La technique chirurgicale : selon votre choix, sous anesthésie locale ou générale. Cette opération consiste à introduire une canule par les voies naturelles (en passant par le vagin et le col de l'utérus). Cette canule est reliée à un système d'aspiration qui permet d'aspirer l'œuf contenu dans l'utérus. A noter que cet avortement par aspiration ne laisse aucune cicatrice.

    La durée de l'intervention est de l'ordre d'une dizaine de minutes et est réalisée à l'hôpital de jour.

  • L'IVG médicamenteuse consiste en la prise de deux médicaments différents, l'un interrompt la grossesse et l'autre provoque l'expulsion de l'embryon.

 

 

© Hôpital Erasme 2008 - Route de Lennik 808 1070 Bruxelles

Téléphone : +32 (0)2 555 31 11 -  ContactsPlan du siteA propos du siteWebmaster