Jeudi 2 juin, la journée mondiale des Troubles du comportement alimentaire

27/05/2022
Le Service de Pédopsychiatrie a organisé un événement dans le hall d’entrée de l’Hôpital Erasme pour sensibiliser le grand public à l’importance de ces maladies.

Ce qui nous passe par la tête en cas de TCA

Pour se mettre à la place des patientes et patients atteints de TCA, les visiteurs de l’hôpital seront invités à prendre place dans un petit box où seront diffusées des pensées qui reviennent souvent en cas de troubles du comportement alimentaire (qu’il s’agisse de boulimie, d’anorexie ou d’autres troubles). Une chanson témoignage écrite par une jeune patiente en cours de traitement pourra aussi être écoutée. 

Besoin d’une prise de conscience

S’il est important de faire mieux connaître les troubles du comportement alimentaire, c’est parce que l’entourage des personnes touchées est un élément fondamental pour leur traitement. C’est en effet à travers le soutien des proches que les solutions peuvent être trouvées. C’est pourquoi prévenir, détecter et soutenir est le slogan de la journée de cette année.

Un meilleur accès aux soins

Une journée mondiale sert aussi à faire connaître l’importance d’un changement au niveau de la gestion des soins. À l’heure actuelle la demande de prises en charge pour les jeunes et les enfants est en augmentation exponentielle, alors que les infrastructures de santé manquent encore. Les obstacles aux soins (coût de la prise en charge, délais de rendez-vous, etc.) sont donc nombreux et vont en augmentant. Il est capital pour les patientes et patients que ces obstacles soient identifiés et, dans la mesure du possible, éliminés en particulier pour certains publics à risque : les plus jeunes, les étudiants, et les populations précaires.

En effet, une intervention précoce après le début de la maladie, et qui met en place un traitement qui a fait ses preuves, est efficace et peut l’être rapidement. 

Une équipe à disposition

L’équipe du Service de Psychiatrie infanto-juvénile se tiendra toute la journée à la disposition du public pour répondre aux questions et donner de l’information sur la prise en charge qui est proposée au sein de l’H.U.B, c’est-à-dire à la fois à l’Hôpital Erasme où l’équipe est experte sur les adolescents et les jeunes adultes, et à l’Hôpital Universitaire des Enfants Reine Fabiola.

#nomoretca