Myriam, 61 ans, travaille depuis 40 ans à l’Hôpital Erasme

02/04/2019
Rejoignez le département infirmier de l'Hôpital Erasme
L’Hôpital Universitaire Erasme se développe, rejoignez-nous ! Pour vous faire une idée de ce qu'est le travail dans nos équipes, nous vous présentons des infirmiers et infirmières, fraîchement arrivés ou déjà bien installés dans l'institution. Cette semaine, c'est Myriam Deloge, engagée depuis 40 ans, qui retrace son parcours. Stimulée par l'effervescence et la diversité des cas rencontrés au sein du Service des Urgences, Myriam nous raconte sa carrière.

Pourquoi avoir choisi cette profession ?

J’adore le contact avec les gens. Je me suis beaucoup occupée de ma grand-mère lorsqu’elle est tombée malade et j’ai vraiment aimé cette relation soignant-soigné. C’est ce qui m’a donné le goût des soins infirmiers et qui m’a donné envie de suivre cette filière. En plus, j’adorais la physiologie et l’anatomie. Mon père ne voyait, en revanche, pas d’un très bon œil ce choix, il aurait préféré que je fasse médecine. Mais ça ne m’intéressait pas et pas un jour, je ne regrette mon choix.

Pourquoi avoir décidé de postuler à l’Hôpital Erasme ?

Pendant mes études, j’ai fait mes stages à Erasme dans le Service de Psychiatrie. Mais à l’époque, il n’y avait pas beaucoup de travail dans ce service et je m’ennuyais. Je me suis donc organisée avec une infirmière des Urgences : dès qu’il y aurait un surcroît de travail, elle m’appellerait en renfort. Et là, je n’ai pas été déçue, c’était tout ce que j’aimais : on apprend en permanence vu la diversité des pathologies qui passent par les urgences et le rythme de travail est soutenu, impossible de s’ennuyer. Une fois « mordue » par le virus des urgences, j’ai été voir la direction du département infirmier pour dire que j’aimerais y travailler et j’ai signé mon contrat avant même d’avoir fini mes études.

Comment se sont passées vos premières années ?

À l’époque, il n’y avait pas de formation spécifique pour intégrer un service comme les Urgences, on était donc formés régulièrement à l’aide de séminaires et de formations pratiques hebdomadaires. Très vite dans ce type de service, on apprend à s’adapter. En effet, rien n’est jamais acquis. D’une minute à l’autre tout peut changer : un état de santé qui se dégrade très vite, un service calme qui voit arriver plusieurs cas complexes en même temps, il faut en un coup d’œil pouvoir évaluer nos patients.  Aucune routine ! Et ça m’arrange, je n’aime pas ça, ni dans ma vie professionnelle, ni dans ma vie personnelle. Aujourd’hui, les choses ont changé, les nouveaux arrivent déjà formés, ce sont eux qui nous « forment ». Les échanges entre les membres de l’équipe sont très riches et vont dans les deux sens, on se soutient beaucoup. Les Urgences, c’est une école de vie !

Et si nous faisions équipe ?

L'interview de Myriam vous a donné envie d'en savoir plus et, qui sait, d'intégrer l'une de nos équipes ? Découvrez ce que nous vous proposons en cliquant ici mais aussi en parcourant notre brochure "Et si nous faisions équipe ?"

Toutes nos offres d'emploi se trouvent ici.

Plus d'infos ?

Nous vous recontacterons dans les plus brefs délais.