Noredine, 41 ans, travaille depuis 10 ans à l’Hôpital Erasme

11/02/2019
L’Hôpital Universitaire Erasme se développe, rejoignez-nous ! Pour vous faire une idée de ce qu'est le travail dans nos équipes, nous vous présentons des infirmiers et infirmières, fraîchement arrivés ou déjà bien installés dans l'institution. Cette semaine, c'est Noredine Laroussi, engagé il y a 10 ans dans l’équipe Prich qui retrace son parcours.

Pourquoi avoir choisi cette profession ?

À la fin de mes études secondaires, j’ai commencé médecine et cette année-là, j’ai fait un job étudiant à Erasme en tant que brancardier. Ça m’a permis de mieux connaître le milieu hospitalier et ça m’a poussé à changer d’orientation. À la fin de l’été, je me suis inscrit dans des études d’infirmier. À cette époque, on commençait les stages dès le premier semestre et j’ai donc directement pu confronter mes attentes au terrain. Pas de doute : j’étais au bon endroit. L’aspect humain, pouvoir aider l’autre, le guider, le soutenir et l’accompagner, c’était exactement ce que je voulais. Par ailleurs, cette profession offre un éventail de possibilités finalement assez rare dans le monde du travail.

Pourquoi avoir décidé de postuler à l’Hôpital Erasme ?

Une fois mon diplôme en poche, je ne voulais pas directement rejoindre un seul et même hôpital. J’avais envie de voir du monde et de changer régulièrement de site. J’ai donc travaillé 7 ans comme intérimaire, à Erasme, mais aussi dans beaucoup d’autres hôpitaux. Cette période m’a permis de comparer ces différents établissements : les conditions de travail, les horaires, les avantages, l’organisation, la relation avec les médecins, etc.

En 2008, la crise du secteur hospitalier a poussé ces différentes institutions à moins recourir à l’intérim et la situation est devenue plus précaire. J’ai eu envie de stabilité. Au même moment, Erasme mettait sur pied le projet pilote « Equipe Prich », c’est-à-dire une équipe « volante » dont les membres vont dans une unité différente chaque jour pour remplacer le personnel malade. Cette équipe allait me permettre de garder les bons côtés de l’intérim avec les avantages d’un contrat fixe.

Comment s’est passée votre arrivée à l’Hôpital Erasme ?

Que l’on soit intérimaire ou dans l’équipe Prich, on change de service tout le temps, on a donc des collègues différents à chaque fois et il faut être opérationnel dès que l’on prend son poste. C’est un peu plus compliqué que lorsqu’on intègre une équipe classique mais c’est un choix que j’ai fait en toute connaissance de cause. C’est aussi ça qui me permet d’être confronté à des maladies différentes tous les jours, j’apprends énormément. On est en quelque sorte les premiers acteurs de chaque évolution médicale ou technique dans chaque discipline. C’est parfait pour les personnes curieuses comme moi, il n’y a pas de routine et c’est ça qui me plait.  

Et si nous faisions équipe ?

L'interview de Noredine vous a donné envie d'en savoir plus et, qui sait, d'intégrer l'une de nos équipes ? Découvrez ce que nous vous proposons en cliquant ici mais aussi en parcourant notre brochure "Et si nous faisions équipe ?"

Toutes nos offres d'emploi se trouvent ici.

Plus d'infos ?

Nous vous recontacterons dans les plus brefs délais.