Symptômes d'AVC : Venez vite !

20/04/2020
Les AVC sont des urgences absolues. L'épidémie de COVID-19 ne doit pas vous faire hésiter à venir à l'hôpital : toutes les précautions sont prises pour vous soigner en toute sécurité.

En cas de déficit neurologique (asymétrie du visage, perte de force d’un membre, perte de la vue ou de la parole), appelez sans attendre le services d’urgence 112. Si un de vos proche est isolé, contactez-le matin et soir et s’il présente un symptôme d’AVC, appelez le 112.

Au cours de cette pandémie de COVID, on constate que des soins aigus essentiels ne sont pas administrés à temps, sans doute parce que les personnes atteintes sont  seules ou craignent d’être contaminées en se rendant à l’hôpital.

Venez vite ! On soigne votre AVC pendant la crise du COVID.

Comme aux Etats-unis, en Italie ou en France, nous constatons que moins de patients se présentent rapidement en salle d’urgence pour des signes d’accident vasculaire cérébral (AVC).
Sans traitement approprié, la mortalité de l’AVC peut atteindre 30% et le handicap comme l’hémiplégie ou les troubles de la parole, 50%. Heureusement, l’utilisation de technique de thrombolyse (dissoudre le caillot) et/ou de thrombectomie (enlever le caillot) permet de réduire ces conséquences, pour autant que la prise en charge soit effectuée dans les premières heures après le début des symptômes.

Le Belgian Stroke Council confirme que les réseaux de soins aigus, comme l'Hôpital Erasme qui est un Stroke center certifié, fonctionnent toujours pendant cette période d’épidémie. Même les AVC légers ou transitoires (AIT) méritent d’être pris en charge rapidement à l’hôpital. Le risque de contracter une complication due au virus en venant à l’hôpital est nettement plus faible que le risque de garder une séquelle d’un AVC en l’absence de prise en charge immédiate.

  

En savoir plus sur l'AVC