Une nouvelle approche de l’anorexie pour les adolescents

30/09/2019
Comment réapprendre à manger quand l’assiette est devenue la pire ennemie ? Pour les adolescents atteints d’anorexie, une nouvelle approche est maintenant pratiquée à l’Hôpital Erasme.

Le Pr Marie Delhaye, Directrice du Service de Pédopsychiatrie, et son équipe, proposent une nouvelle prise en charge qui repose sur la rééducation physiologique et alimentaire des adolescents anorexiques à l’aide d’une balance connectée.

Le principe ? La balance est directement reliée au smartphone et permet d’évaluer très précisément le poids de la nourriture qui a été avalée par le patient, et d’en déduire le nombre de calories qui ont été absorbées. Ces chiffres sont ensuite transmis au smartphone de l’adolescent par l’intermédiaire d’une application qui lui permet de savoir exactement où il en est après ce repas.

Anorexie : réduire l'angoisse pour se nourrir

Cette approche permet aux patients d’être concentrés sur ce qu’ils mangent. Elle les aide aussi à constater que des progrès sont faits et à voir où ils en sont de leur alimentation par rapport à la norme.

Mais il n’y a pas que la balance dans la nouvelle prise en charge – le Service a aussi investi dans des couvertures chauffantes qui sont efficaces contre l’angoisse post-prandiale (déclenchée après le repas par l’impression d’avoir trop mangé).

Point commun entre ces deux volets : on cherche à rééduquer les patients pour qu’ils réapprennent à se nourrir plutôt que de mettre des mots sur les causes de leur trouble alimentaire. Une action plus directe, apparemment efficace quand les IMC (indices de masse corporelle) sont vraiment beaucoup trop bas.

Cette prise en charge novatrice vient de Suède, où elle a permis dans l’hôpital qui l’a mise au point de faire passer le taux de récidive à 5 ans de 50% à 25%. Grâce au soutien d’un mécène du Fonds Erasme, l’équipe du Service de Pédopsychiatrie a pu s’équiper et va aller se former, pour que les jeunes patients d’ici puissent aussi profiter du progrès.