Glossaire médical

Ou sélectionnez une lettre dans l’abécédaire

    Endométriose

    Pathologie

    L'endomètre correspond aux tissus qui tapissent la cavité utérine.

    Lorsque l'ovule n'est pas fécondé, l'endomètre se nécrose, est éliminé durant les règles puis renouvelé.

    Lorsque ces tissus se développent à l'extérieur de l'utérus, lors d'une endométriose, ils ne peuvent être évacués et provoquent les manifestations de la maladie.

    L'endométriose est une maladie gynécologique évolutive qui touche environ 10 % de la population féminine, 25-50 % des femmes ayant des difficultés à concevoir, et jusque 80 % des femmes présentant des douleurs pelviennes. Elle touche surtout les femmes jeunes jusqu'à 35 ans.

    De quoi s'agit-il ?

    L'endométriose se caractérise par la présence anormale de tissu menstruel à l'extérieur de l'utérus, le plus souvent dans le petit bassin.

    La cause la plus souvent retenue est le reflux de tissu menstruel via les trompes dans le pelvis.  Une fois dans le pelvis, ce tissu menstruel ne disparaît pas, il peut se cicatriser mais souvent il saigne lors des règles, et envahit les organes avoisinants comme le gros intestin, la vessie, l'uretère....

    Les organes les plus fréquemment atteints sont le péritoine, les ovaires et le rectum.

    Symptômes

    Les deux symptômes principaux de l'endométriose sont la douleur et l'infertilité.

    Nous distinguons différents types de douleurs :

    • lors des règles,
    • lors des rapports sexuels,
    • les douleurs chroniques et constantes dans le bas ventre,
    • les douleurs spécifiques en fonction de l'organe atteint (douleurs lors des selles en cas d'atteinte du rectum, par exemple).

    Traitement

    Le traitement de l'endométriose a pour principal but de diminuer ce tissu indésirable.

    Tous les cas d'endométriose ne nécessitent pas une intervention chirurgicale par laparoscopie. Cette intervention permet d'enlever un éventuel endométriome ou des adhérences entre organes.
    Si vous êtes peu symptomatique, un traitement hormonal, permettant de diminuer les douleurs tout en laissant les lésions en place, peut être prescrit.

    En cas d'infertilité ou de douleurs importantes, vous bénéficiez d'une laparoscopie couplée au laser CO2 afin de permettre l'enlèvement ou la destruction des lésions.

    Toutes les études ont montré une diminution significative de la douleur et une augmentation significative des taux de grossesse après laparoscopie opératoire.