Glossaire médical

Ou sélectionnez une lettre dans l’abécédaire

    Kinésithérapie au CRFNA

    Traitement

    Etymologiquement, la "kinési" (mouvement) "thérapie" (soigner) utilise le mouvement comme outils thérapeutique.

    Suite à une lésion cérébrale, une série de déficits peut se manifester à différents niveaux et compromettre les activités de tous les jours voire les rendre irréalisables.

    Quels peuvent être les déficits ?

    Ces déficits peuvent être :

    • d'ordre moteur (ex : "Je ne peux plus étendre complètement mon bras" = commande du mouvement altérée)
    • d'ordre musculaire (ex : "Mes doigts sont crispés; mon pied pivote quand il est au sol; etc." = tonus musculaire altéré)
    • d'ordre sensitif (ex : "Mon bras est lourd; je ne sens plus ma jambe; je dois regarder ma jambre pour marcher; etc." )
    • d'ordre cognitif (ex : "Je ne sais plus quel mouvement vous m'avez demandé de faire; etc.")
    • d'ordre attentionnel (ex : "Je ne suis plus capable de marcher et de parler en même temps; etc.")

    L'existence d'un ou de plusieurs de ces déficits peut perturber l'exécution des déplacements (comme marcher, monter et/ou descendre des escaliers, etc.), la manipulation de certains objets, la réalisation des transferts debout-assis-couché, la station debout, etc. De même, des douleurs (suite à l'utilisation accrue d'une partie du corps), une fatigue excessice ainsi qu'une dépense énergétique accrue (tant physique que mentale) pour une tâche peuvent également se manifester.

    Quels en sont les objectifs ?

    La kinésithérapie neurologique a pour objectif :

    • d'essayer de limiter les impacts de la lésion cérébrale
    • de stimuler la production du mouvement
    • de guider la restauration d'une exécution autonome des déplacements, des transferts, etc.
    • de réduire le tonus musculaire, la douleur, etc.
    • de proposer la mise en place d'une orthèse (si nécessaire) (ex : correction du pied lors de la marche, etc.)
    • d'apprendre à utiliser une béquille
    • d'entraîner les capacités cardiaque et respiratoire pour réduire le coût énergétique dans les activités de la vie quotidienne en tenant compte de la présence des déficits et/ou attentionnels.

    L'objectif final de la prise en charge en kinésisthérapie est de retrouver un niveau optimal d'indépendance fonctionnelle.