Consultation dudit "bon Vivant" : prévenir pour mieux guérir

Une plateforme de dépistage

Les maladies du foie liées à l’alcool et au syndrome métabolique ont pris des proportions épidémiques.Elles sont aujourd’hui une des causes les plus fréquentes de maladies chroniques du foie dans le monde. Les maladies du foie sont asymptomatiques pendant de longues années.Elles ne deviennent souvent symptomatiques que dans des stades très sévères où les moyens thérapeutiques sont limités. Il y a donc une place pour le dépistage et une médecine préventive chez les patients à risques. C’est pourquoi notre Service de Gastroentérologie propose désormais une Consultation dudit « bon Vivant » – avant tout plateforme de dépistage.

Dépistage des patients à risques

Les patients à risques sont essentiellement porteurs du syndrome métabolique (augmentation de la circonférence abdominale et de la glycémie à jeun , diminution du HDL cholestérol), les patients obèses ou diabétiques ou ceux qui présentent une consommation excessive d’alcool .

Une journée de consultation ambulatoire

Une échographie abdominale et des tests non-invasifs d’évaluation de la fibrose (index de fibrose sanguin et Fibroscan) sont réalisés en consultation ambulatoire. Complémentairement, une évaluation diététique et psychologique centrée sur le stress et les comportements de dépendance peut s’imposer. A l’issue de ces examens, le diagnostic peut être approfondi si une maladie hépatique, pancréatique ou une autre significative ont été détectées.

Améliorer la prise en charge thérapeutique

Inciter le patient au dépistage vise - in fine - à délivrer des conseils hygiéno-diététiques clairs et éventuellement des recommandations concernant le traitement médicamenteux. La Consultation du "dit bon Vivant" est surtout et avant tout une plateforme de dépistage. L’ensemble de la prise en charge et le suivi thérapeutique
sont assurés par le médecin généraliste ou le médecin spécialiste référent.

Etudier une susceptibilité génétique potentielle

Soumis à des facteurs de risque équivalents pour la maladie du foie, certains patients développent une maladie sévère ; éventuellement une cirrhose. D’autres sont, par contre, protégés de cette évolution. Une susceptibilité génétique semble être à la base de cette "inégalité". Grâce aux patients dépistés lors de la consultation - à différents stades de la maladie ou exempts de toutes pathologies - l’équipe espère mettre en évidence des polymorphismes génétiques responsables de cette susceptibilité.

Service de Gastroentérolgie
Consultation dudit "bon Vivant"
Tél: 02 555 3504
E-mail: bonvivant.gastromed@erasme.ulb.ac.be