Clinique de gynécologie

La gynécologie est une spécialité médico-chirurgicale qui s'occupe des affections du système génital de la femme. Cette discipline traite des pathologies telles que les saignements anormaux, les infections et douleurs gynécologiques, l’incontinence urinaire, l’endométriose, les cancers gynécologiques...

L’équipe médicale de la clinique de gynécologie est spécialisée dans :

  • la santé gynécologique de la femme (suivi, dépistage…)
  • la contraception et les recommandations pré-conceptionnelles
  • la ménopause
  • le traitement des infections et des douleurs gynécologiques
  • les interventions chirurgicales en gynécologie : myomectomie, hystéroscopie, hystérectomie, interruption de grossesse, traitement de l’incontinence urinaire…
  • le traitement chirurgical des cancers mammaires, pelviens et périnéaux
  • l'endométriose.

Si une intervention chirurgicale est nécessaire

Certaines interventions "légères" peuvent être réalisées lors d’une simple consultation. D’autres interventions nécessitent néanmoins une hospitalisation. Dans ce cas, notre équipe vous accueille, réalise vos examens pré-opératoires et planifie votre séjour. Vous recevez des informations précises et nous répondons à vos questions éventuelles.

Toutes les interventions chirurgicales sont réalisées par l'équipe de chirurgiens et supervisées par le Chef de Clinique de Gynécologie.

Une proportion importante de l’activité chirurgicale est réalisée en hôpital de jour : vous arrivez à l’hôpital le matin et vous retournez chez vous le soir. En réduisant ainsi la durée de votre séjour à l’hôpital, nous souhaitons améliorer votre qualité de vie. Ensuite, pour accompagner votre convalescence, notre équipe met en place les mesures d’accompagnement nécessaire.

Endoscopie et chirurgie robotisée

L’Hôpital Erasme est équipé d’un robot chirurgical, appelé « Da Vinci ». Celui-ci permet au chirurgien de réaliser, par voie coelioscopique, des gestes d'une grande précision, dans tous les axes de l'espace et en agrandissant au maximum la visualisation du champ opératoire.

Si la situation clinique le permet, les interventions chirurgicales sont effectuées par les voies naturelles et par endoscopie (laparoscopie, coelioscopie ou hystéroscopie). Ces techniques, moins invasives, favorisent votre rétablissement et une reprise rapide de vos activités quotidiennes.

Endométriose

Qu’est-ce que l’endométriose ?

L’endométriose consiste en un développement de la muqueuse utérine (endomètre) en dehors de la cavité utérine. Ce développement peut se faire sur n’importe lequel des organes abdominaux mais surtout sur les organes pelviens, en particuliers les ovaires, les ligaments qui soutiennent l’utérus et le péritoine. Dans les cas les plus sévères, l’endométriose peut envahir l’intestin, la vessie, l’uretère (canal reliant le rein à la vessie) ou le vagin.

La muqueuse utérine en position anormale va suivre les variations du cycle menstruel, et en particulier, saigner sur place au moment des règles, entrainant inflammation, kystes et adhérences à ce niveau.

 

 

 

 

 

 

L’endométriose peut donc provoquer des douleurs , surtout au moment des règles, et/ou de l’infertilité.

Comment la diagnostiquer ?

L’endométriose recouvre un large spectre de situations allant des formes les plus simples voire asymptomatiques aux formes complexes et invalidants. Cette pathologie affecte le plus souvent des femmes jeunes, n'ayant pas encore eu d'enfant et pour lesquelles la fertilité est un enjeu important. Un dosage sanguin de l’hormone antimüllérienne (AMH) peut être réalisé afin d’évaluer la réserve ovarienne pour proposer si nécessaire une préservation de la fertilité. 

  • L’examen clinique par un spécialiste est indispensable. 
  • L’imagerie de première intention est l’échographie endovaginale.
  • Le deuxième examen qui peut être proposé est l’IRM pelvienne en cas d’échographie négative, d’atteinte plurifocale complexe ou avant chirurgie.

Comment prendre en charge les patientes atteintes d’endométriose ?

La complexité de la prise en charge de l’endométriose impose une prise en charge multidisciplinaire en lien avec :

  • Des chirurgiens gynécologue, urologue et digestif
  • Des gastro entérologues
  • Des spécialistes en procréation médicale assisté
  • Des radiologues
  • Des psychologues
  • Une équipe de la douleur.

À l'Hôpital Erasme, s'est mise en place une équipe multidisciplinaire déterminée à offrir un parcours de soin individualisé et adapté, en prenant en compte la priorité de la patiente et du couple.

Pour cela nous organisons régulièrement des réunions de concertation pluridisciplinaire. À l’issue de ces réunions, nous proposons un programme personnalisé de soins pour chaque patiente.

Parfois, il est nécessaire d’avoir recours un à traitement chirurgical. Le but de la chirurgie de l’endométriose est de permettre l'extraction la plus complète des lésions y compris dans les formes complexes, en tenant compte des risques pré-opératoires et post-opératoires ainsi que de la priorité de la patiente (douleurs et/ou infertilité).

Cette chirurgie comporte des risques en termes de troubles urinaires, de troubles digestifs et de la possibilité de gestes de dérivation digestive ou de réimplantation urétérale. Il existe également un risque d’altération de la réserve ovarienne si une chirurgie sur des endométriomes est associée.

La chirurgie doit être, idéalement, réalisée par voie coelioscopique car celle-ci est associée à :

  • Une diminution des complications post-opératoires
  • Une diminution de la durée d’hospitalisation et de convalescence
  • Des résultats plus favorables sur la fertilité.  

Dans cette optique, à l’Hôpital Erasme, la chirurgie minimale invasive par laparoscopie et robotique assistée est proposée aux patientes afin d’offrir une technique de haute précision permettant de réduire les risques opératoires.

> Prendre rendez-vous en consultation