Clinique des Pneumopathies Interstitielles Diffuses

Le Service de Pneumologie de l'Hôpital Erasme est particulièrement actif dans la prise en charge des pneumopathies interstitielles diffuses avec une reconnaissance tant nationale qu’internationale. Récemment, une Clinique dédiée à la prise en charge de ces maladies y a été ouverte : la Clinique des Pneumopathies Interstitielles Diffuses.

Les pneumopathies interstitielles diffuses représentent un ensemble de maladies du poumon relativement rares. Il s'agit d'affections touchant le parenchyme pulmonaire (c'est-à-dire le poumon lui-même) avec un degré plus ou moins important d'inflammation et de fibrose entraînant une insuffisance respiratoire parfois sévère.

Les principales pathologies réunies sous ce terme sont :

  • La fibrose pulmonaire idiopathique
  • La sarcoïdose
  • La pneumopathie interstitielle non spécifique
  • La pneumopathie organisée cryptogénique
  • Les atteintes pulmonaires secondaires à des maladies auto-immunitaires (connectivites et vasculites)
  • La pneumopathie d'hypersensibilité (poumon de fermier, poumon d'éleveurs d'oiseaux),
  • Certaines pneumopathies d'origine professionnelle (exposition à l'amiante, aux poussières minérales ou métalliques) et médicamenteuses.

La fibrose pulmonaire idiopathique (FPI)

La fibrose pulmonaire idiopathique (FPI) est l'affection la plus fréquente de ce groupe avec la sarcoïdose. L'incidence annuelle est estimée à 3 à 10 nouveaux cas pour 100.000 personnes par an et semble être en augmentation. Dans la FPI, le poumon est progressivement détruit et remplacé par un tissu cicatriciel. Cela entraîne une insuffisance respiratoire irréversible et progressive.

Causes et facteurs de risque

Son étiologie est inconnue mais le tabagisme, la pollution, l'exposition à certains virus et la présence d'un reflux gastro-oesophagien en sont des facteurs de risques. Il existe également des formes familiales où des mutations génétiques ont été clairement identifiées. La FPI touche plus les hommes que les femmes et est généralement diagnostiquée vers l'âge de 60 ans.

Diagnostic et traitement

Ces maladies sont rares et nécessitent dès lors une expertise particulière. Le diagnostic est complexe et requiert une discussion multidisciplinaire.

Pour la fibrose pulmonaire idiopathique, 2 traitements sont disponibles. Ceux-ci ne guérissent pas la maladie mais permettent d'en ralentir l'évolution.

Si le patient ne présente pas de contre-indications, une transplantation pulmonaire doit être envisagée. Dans ce cas précis, nous collaborons étroitement avec l'équipe de transplantation pulmonaire. Des réunions multidisciplinaires sont organisées régulièrement pour discuter des cas compliqués et nous disposons d'une unité de recherche clinique permettant d'avoir accès à un programme de recherche avancé dans ce domaine et de proposer aux patients de participer aux études internationales testant des nouveaux traitements.

L'hôpital Erasme fait partie du réseau européen d'experts dans le domaine des pneumopathies interstitielles diffuses (ERN lung) et nous soutenons et participons activement aux activités organisées par les associations de patients, notamment l'Association Belge contre la Fibrose Pulmonaire Idiopathique (ABFPI).

> Prendre rendez-vous en consultation

> Demander un avis aux médecins de la Clinique des Pneumopathies Interstitielles diffuses