Rééducation du plancher pelvien

Vous avez des dysfonctionnements urinaires ou fécaux, vous souffrez de constipation, votre enfant urine au lit... la kinésithérapie de rééducation du plancher pelvien peut vous aider.

Qu'entend-on par rééducation du plancher pelvien ?

Il s'agit de l'ensemble des techniques qui visent à assurer une continence urinaire et fécale correcte, une stabilité des organes pelviens et une bonne harmonie sexuelle.

Ces traitements ont une dimension particulière car ils s'adressent à une zone corporelle particulière, chargée d'émotions et sujette à encore bien des tabous. Il s'agit donc toujours d'établir, plus encore que dans les autres applications de la kinésithérapie, une relation de confiance avec le patient. La relation sera basée sur des explications rigoureuses de l'anatomo-physiologie, de la pathologie et du traitement.

Quels sont les patients qui peuvent bénéficier de la kinésithérapie du plancher pelvien ?

Des hommes et des femmes de tous âges, et des enfants :

  • Les enfants consultent pour énurésie (fuites urinaires diurnes et nocturnes involontaires et inconscientes) et encoprésie (encombrement fécal et incontinences sur selles liquides). Un motif de consultation peut aussi être un suivi post-opératoire.
  • Les hommes consultent pour incontinence (fuite consciente) post-chirurgicale, pour dysurie, constipation terminale (difficulté de défécation non liée à la motilité intestinale), incontinence fécale, troubles sexuels (éjaculation précoce).
  • Les femmes consultent pour incontinence à l'effort (fuite urinaire liée à une augmentation de la pression intra-abdominale), incontinence d'urgence (difficulté voire impossibilité de différer le besoin mictionnel), dysurie (difficulté à assurer une miction correcte), infection urinaire à répétition (plus de 2 fois par an), ptoses viscérales (cystocèle, hystérocèle, rectocèle, etc.), vaginisme (douleurs lors des relations sexuelles), constipation terminale (difficultés d'exonération malgré un transit normal) et incontinence fécale.
  • Hommes et femmes souffrant de douleurs pelviennes (coccyx, syndrôme du canal d'Alcock, douleurs puddendales) peuvent également être pris en charge .

Les pathologies sont le plus souvent multiples. 

A l'hôpital Erasme, la Clinique du Plancher Pelvien regroupe différents intervenants  traitant les pathologies concernées. L'approche thérapeutique doit être proportionnelle au handicap ressenti. La mesure du handicap est étudiée en fonction du retentissement sur la vie socio-professionnelle, active, sportive, affective et sexuelle. Le patient se sent souvent humilié et retarde au maximum le diagnostic.

Le traitement se conçoit à titre préventif aussi bien qu'à titre curatif.

Après un accouchement, même si la continence est correcte il conviendrait à titre préventif de développer chez la femme une bonne conscience du plancher pelvien, des habitudes « d'entretien » musculaire. Il faudra donc la sensibiliser à l'état de sa musculature, dédramatiser les troubles éventuels et stimuler des consultations précoces. Des plaintes de pesanteur pelvienne et/ou des prolapsus sans symptôme urinaire sont également suivis préventivement. Si une chirurgie doit être envisagée, un traitement pré et/ou post-opératoire est proposé à titre de protection et de prévention de la récidive.

Le traitement curatif, quant à lui, peut être entrepris quels que soient les motifs de consultation. Il nécessite toujours une prise en charge des pathologies associées.

Pour prendre rendez-vous 

Téléphonez ou 02 555 39 03.