Activités de recherche du Service d'Anatomie pathologique

De par sa nature, l'activité du pathologiste lui permet à la fois de développer une recherche fondamentale mais également une recherche clinique.

Recherche Fondamentale

Unité de Recherche et de Développement en Neuro-Oncologie

Depuis de nombreuses années, nous nous intéressons à la biologie des tumeurs cérébrales astrocytaires en général, et à leurs propriétés migratoires et invasives en particulier, des propriétés responsables en grande partie de l'agressivité de ces tumeurs et du taux de mortalité élevé retrouvé chez les patients porteurs de ces tumeurs.

L'invasion tumorale est un processus complexe qui nécessite des interactions du tissu hôte et des cellules tumorales.
Nos objectifs sont:

  • Identifier de nouveaux marqueurs diagnostiques et/ou pronostiques des tumeurs astrocytaires permettant d'améliorer la prise en charge thérapeutique des patients.
  • Etudier le rôle de ces nouveaux marqueurs dans les processus fondamentaux de migration des cellules astrocytaires.
  • Etudier les processus de migration des cellules astrocytaires en tenant compte du tissu hôte et de la matrice extracellulaire dont la composition varie en fonction de la localisation anatomique au sein du cerveau.

Unité de Recherche et de Développement en Gastro-Entérologie

Cette unité s'intéresse essentiellement au rôle des galectines dans les maladies néoplasiques et inflammatoires du tube digestif et effectue des études cliniques ainsi que des études expérimentales (in vivo et in vitro).

Le groupe utilise une large base de données, développée au sein de notre service, afin d'étudier le rôle pronostic des galectines dans les cancers du tube digestif. L'implication des galectines dans les cancers et les maladies inflammatoires est étudiée à l'aide de modèles animaux et de lignées cellulaires.

L'unité apporte en outre son soutien à plusieurs projets de recherche dirigés par les Unités d'Oncologie digestive de l'Hôpital Erasme et de l'Hôpital Universitaire de Gand.

Unité de Recherche et de Développement en Pneumologie

Le centre d'intérêt de cette unité est le cancer pulmonaire. Cette unité s'intéresse particulièrement à la recherche de marqueurs diagnostiques et/ou pronostiques comme par exemple l'apport de la glycohistochimie au travers du rôle des galectines dans le cancer pulmonaire.

Le laboratoire d'anatomie pathologique participe à une étude nationale initiée par la Société N.V. Roche: étude comparative de l'expression immunohistochimique de différents anticorps anti-EGFR dans le cancer pulmonaire non à petites cellules.

Unité de Recherche et de Développement en Gynécologie

Cette unité s'intéresse essentiellement à la caractérisation morphologique et prognostique des pathologies non-tumorales (endométriose, pathologies ano-génitales) et tumorales en gynécopathologie et sénologie à l'aide des techniques de biologie moléculair eet immunohistochimique en collaboration avec les équipes cliniques de gynécologie chirurgicale et de sénologie, des pathologies des muqueuses, de radiologie et de l'équipe d'oncologie médicale.

Les principales publications scientifiques se rapportant aux travaux de recherche fondamentale et clinique de cette équipe pluridisciplinaire sont accessibles sur le site www.pubmed.com.

Recherche Clinique

Le service d'anatomie pathologique a initié de nombreuses études cliniques à visées diagnostique et pronostique nécessitant la mise au point d'outils adéquats:

  • Tissu MicroArray (TMA)
    La technique du "Tissu MicroArray" (en abrégé TMA) est une technique qui permet d'évaluer systématiquement des centaines d'échantillons de tissus pathologiques via des analyses morphologiques et moléculaires telles que l'immunohistochimie et l'hybridation in situ.
    Au sein du laboratoire d'anatomie pathologique de l'Hôpital Erasme, deux types de TMA sont réalisés et utilisés. Le premier type est appelé TMA général qui reprend des tissus provenant de tous les organes et le second est appelé TMA cible qui reprend des tissus spécifiques sélectionnés parmi les archives du service d'anatomie pathologique en fonction de critères cliniques clairement définis par les objectifs de l'étude.
  • Quantification de biomarqueurs tissulaires par analyse d'images
    Depuis de nombreuses années, le service d'anatomie pathologique utilise des outils d'acquisition et d'analyse d'images à des fins de quantification de variables décrivant un marquage immunohistochimique. Les variables descriptives couramment utilisées concernent le comptage d'objets, le pourcentage de surface marquée ("labeling index") et l'intensité de marquage (mesures de densité optique). En collaboration avec la Faculté des Sciences Appliquées de l'ULB (en particulier sa nouvelle filière "Ingénieur Civil Biomédical" et le Laboratoire LISA), le service développe des protocoles de normalisation et de contrôle de qualité pour une numérisation et une quantification standardisée, ainsi  que des méthodes d'extraction de nouveaux descripteurs.

  • Biostatistiques et data mining

Les techniques modernes d'analyse de données (statistiques multivariées, "date mining", reconnaissance des formes) permettent de confronter les marqueurs biologiques (obtenus par analyse des marquages immunohistochimiques) aux caractéristiques cliniques du patient et de sa pathologie. A l'aide des modèles construits sur l'ensemble de ces données, le service d'anatomie pathologique a pu identifier de nouveaux critères diagnostiques et pronostiques dans différents contextes pathologiques. L'objectif de cette démarche est de prendre en compte les spécificités propres à chaque patient afin de prédire de manière individuelle l'évolution de sa pathologie et sa réponse au traitement.

Le service d'anatomie pathologique collabore avec des laboratoires de recherche fondamentale et industriels dans le but d'établir la valeur diagnostique, pronostique et thérapeutique de nouveaux biomarqueurs. Il collabore également avec le clinicien à de nombreuses études permettant d'évaluer l'efficacité de nouveaux traitements distribués par les firmes pharmaceutiques.