L'ergothérapie en Hémodialyse

Le service d'Hémodialyse Hospitalière est un service médico-technique accueillant en moyenne une petite centaine de patients ambulatoires. L'insuffisance rénale chronique est une maladie irréversible impliquant un traitement de suppléance à vie – sauf en cas de greffe rénale. Les patients se rendent 3 à 4 fois par semaine à l'hôpital pour une dialyse de 3 ou 4 heures. Il s'agit donc de prises en charge dans la durée et de pathologies lourdes et multicompliquées.

Interventions du Service d'Ergothérapie

L'ergothérapie n'influence pas l'évolution de la pathologie rénale mais  tente de contribuer à l'adaptation du patient aux nombreuses contraintes de traitement et à sa nouvelle vie.

La prise en charge d'ergothérapie a lieu « au chevet » du patient pendant les séances et a donc ses limites.

Modalités

Après un entretien informel, nous ouvrons un dossier spécifique en collectant les données nécessaires selon une méthodologie précise.

Nous évaluons les habitudes de vie et les rôles sociaux de la personne, ses aptitudes et son environnement.

Il pourra en découler 2 sphères de prise en charge (pour un quart des patients environ) :

  • A l'hôpital et pendant les dialyses : propositions d'activités d'expression, créatives et artisanales adaptées aux exigences du traitement (travail unimanuel, propre, matériel mobile et peu encombrant) ; écoute musicale et relaxation (casques individuels). Cette action a pour objectif de rendre la dialyse la plus confortable et la plus sereine possible ; de permettre au dialysé de vivre le traitement  de la façon la plus adaptée à sa personnalité et à ses besoins (accepter les contraintes horaires, dériver l'angoisse, se revaloriser, développer un hobby,...). Nous accompagnons toujours le patient en privilégiant l'écoute active. Il est important de l'aider à recadrer ses attentes et à refaire des projets.
  • A l'extérieur : une bonne connaissance de la personne et de son milieu  nous permet de l'aider à conserver un maximum d'autonomie et la meilleure qualité de vie possible. Au besoin, nous conseillons des aides techniques ou des aménagements dans la mesure de nos possibilités. Nous encouragerons ainsi le dialysé à conserver son niveau de participation sociale.

Ces interventions ne peuvent trouver leur finalité effective qu'en collaboration avec les autres paramédicaux  du service.